Scroll to top
en fr

Les différents milieux de pratique en agence de placement infirmier

Si la profession d’infirmière offre plusieurs perspectives de carrière en termes de spécialités, les autres professions en soins infirmiers, comme les infirmière auxiliaire, PAB et auxiliaires aux services de santé et sociaux permettent de travailler dans des milieux très variés. Ainsi, au Québec, on dénombre plus de 20 milieux de travail différents. Or, lorsqu’on travaille en agence de placement infirmier telle que Placement Premier Soin, vous avez la possibilité de travailler dans ces milieux selon votre préférence: RSSS, CISSS, CIUSSS, établissements privés conventionnés ou non conventionnés, secteur communautaire, etc. Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Réseau de la santé et des services sociaux (RSSS)

D’abord, la plupart des professionnels en santé connaissent bien le milieu de la santé, tel que connu du grand public. En effet, le réseau de la santé et des services sociaux embauche près de 85 % des effectifs infirmiers. Depuis le 1er avril 2015, à la suite de l’entrée en vigueur de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux, le Québec est divisé en 22 centres intégrés de santé et des services sociaux (CISSS et CIUSSS), 9 d’entre eux sont des centres universitaires et compte 7 établissements non fusionnés. Pour desservir la population nordique, on compte 5 établissements répartis sur le nord du Québec.

Par exemple, les CISSS et les CIUSSS offrent des services de santé à partir de différents points de service comme les centres locaux de services communautaires (CLSC), les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les centres hospitaliers et les centres de réadaptation.

Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux

Alors que les centres hospitaliers non universitaires offrent des soins médicaux généraux et spécialisés à la population de territoires précis, les CHU et les instituts universitaires offrent des services spécialisés ou surspécialisés à une population provenant d’un territoire dépassant leur région socio-sanitaire d’appartenance. On y traite les cas les plus lourds et les plus difficiles. Comme leur nom l’indique, ce sont également des lieux de prédilection pour la formation des futures infirmières et autres professionnels de la santé.

À titre d’exemple, à Sherbrooke seulement, le CIUSSS est représenté par plus de 17 000 employés, dont des infirmières, des médecins, des gestionnaires et d’autres professionnels de la santé.

Établissements privés conventionnés ou non conventionnés

Au Québec, on retrouve un autre type d’établissement de santé, les centres d’accueil, CHSLD, centres hospitaliers et autres centres de soins peuvent être gérés par des entreprises privées en partenariat avec le secteur public (centres conventionnés) ou appartenir entièrement au secteur privé (centres non conventionnés). On y soigne la population vieillissante qui demande trop de soins pour demeurer à la maison. Ce sont des milieux souvent de type familial et plusieurs activités sont pratiquées au quotidien, afin de stimuler positivement les résidents.

Secteur public autre que le RSSS

Un champ pratique pour les infirmières un peu moins connu, mais tout aussi important, c’est la pratique dans les milieux carcéraux du Québec. On compte également d’autres organismes municipaux qui ont besoin de professionnels en santé, tels que l’Institut national de santé publique (INSP), la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), la Commission des normes, de l’équité de la santé et de la sécurité du travail, l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ), la Corporation d’urgence santé (911), la Commission sur les soins de fin de vie, le Comité provincial pour la prestation des services de santé et des services sociaux en langue anglaise et le Comité pour la prestation des services de santé et des services sociaux aux personnes issues des communautés ethnoculturelles. Des milieux où l’expertise des infirmières est souvent utilisée à des programmes de prévention ou d’informations grand public.

Secteur communautaire et OSBL

Parmi les plus connus, la Croix-Rouge embauche chaque année des centaines d’infirmières pour différentes campagnes de vaccination, travail de prévention de différents organismes qui livrent des services de soins et de soutien à la population. Au Québec, on compte plusieurs organismes de santé de type OSBL. Le travail des infirmières et autres professionnels en santé dans ces milieux est souvent inspirant. Ils ont réellement l’impression de faire une différence, car ils sont près des gens dans le besoin dans un contexte souvent d’urgence.

Pourquoi choisir de travailler en agence?

Les agences de placement infirmier comme Placement Premier Soin embauchent près de 2,5 % de tout l’effectif des infirmières, en offrant notamment des conditions de travail bien supérieures au réseau public. Les agences recrutent et placent, à court ou à long terme, des infirmières, infirmières auxiliaires, PAB et auxiliaires aux services de santé et sociaux dans la plupart des milieux décrits plus haut. Bien qu’il soit rare qu’une agence place du personnel dans des postes de gestion, il se peut que vous ayez à travailler sur le terrain avec différentes personnes qui vont vous demander votre opinion sur les services ou la qualité des services à prodiguer. Bref, une carrière en avant-plan pour tous les professionnels en santé qui veulent faire une véritable différence.

Pour en savoir plus sur les avantages de pratiquer en agence de placement infirmier, nous vous invitons à lire notre article: Les avantages de pratiquer en agence par rapport aux irritants du régime public!

Lire le prochain article: Travailler en agence pour contrer la routine et vivre pleinement sa vie