Scroll to top

Nouvelles de l’infolettre de Placement Premier Soin – Février 2020

Les infirmières attirées par le 450 et par le Grand Nord

Selon le plus récent portrait de l’effectif infirmier de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), ce serait les régions de Laval et de la Montérégie qui ont connu le plus haut taux de croissance durant la dernière année et depuis cinq ans. De plus, le Grand Nord attirerait de plus en plus d’infirmières avec un taux jamais vu de 9,2%.

Augmentation de l’effectif infirmier par région pour l’exercice 2018-2019

  •     Montérégie : 2,7%, soit 240 infirmières
  •     Laval : 2,2%, soit 55 infirmières
  •     Lanaudière : 2,2%, soit 60 infirmières

Augmentation de l’effectif infirmier par région dans les 5 dernières années

  •     Laval : 9,3%, soit 216 infirmières
  •     Nord-du-Québec : 9,2%, soit 51 infirmières

Bonne nouvelle pour tout le Québec! Le nombre d’infirmières a augmenté de 2 245 depuis 2014, une augmentation de 3,2% de l’effectif infirmier. Comme l’indique Luc Mathieu, président l’OIIQ, il reste cependant du travail à faire sur le terrain, puisque 60% des infirmières au Québec travaillent actuellement à temps complet.

Source : lapresse.ca

Un vaccin aurait été développé pour contrer l’Alzheimer!

vaccin contre l'AlzheimerDéveloppé à l’Université de Californie par des chercheurs américains et australiens, un nouveau vaccin aurait été mis au point pour empêcher l’émergence de l’Alzheimer. Bien qu’à ses premiers balbutiements, les chercheurs sont confiants d’avoir potentiellement trouvé un vaccin qui agirait sur les deux principales pathologies de la maladie dégénérative.

Il faut comprendre que L’Alzheimer est causée et aggravée par la formation d’agrégats de protéines bêta amyloïdes et de protéines tau dans le cerveau. Le premier type de protéine forme des plaques entre les neurones, nuisant à l’échange de signaux entre les cellules. Le second crée des enchevêtrements dans les neurones, empêchant les nutriments de se rendre aux cellules. Le vaccin développé agirait sur les deux agents actifs qui génèrent la création d’anticorps capable de s’attaquer aux plaques amyloïdes et aux enchevêtrements de protéines tau. 

« Nos données démontrent que la vaccination pourrait potentiellement générer une forte réponse immunitaire contre les deux principales pathologies de la maladie l’Alzheimer », ont écrit les chercheurs en guise de conclusion de leur étude parue à la mi-décembre dans la publication spécialisée Alzheimer’s Research and Therapy.

Les premiers essais cliniques chez l’humain pourraient être tentés d’ici deux ans, selon les chercheurs. De quoi donner un grand vent d’espoir à tous les gens atteints de la maladie d’Alzheimer, soit près de 560 000 Canadiens actuellement!

Source : journaldemontreal.com

Un nouveau centre de simulation pour former les IPS

Centre de simulation LavalEn janvier dernier, la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal (UdeM) a inauguré un nouveau centre de simulation à son campus de Laval et de nouveaux laboratoires à la fine pointe de la technologie à Montréal pour les infirmières praticiennes spécialisées (IPS).

Ainsi, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a octroyé une subvention de 3,5 millions à l’UdeM pour l’aménagement et la mise en place de nouveaux laboratoires d’enseignement dédiés principalement à la formation des IPS. Ce nouveau centre de simulation leur offre un environnement d’apprentissage en immersion. De nombreux scénarios ont d’ailleurs été élaborés pour qu’elles puissent vivre de véritables problématiques dans des milieux où elles seront appelées à travailler.

« Ce centre permet à l’Université de Montréal d’offrir des lieux uniques d’apprentissage à nos étudiants et étudiantes. Ce sont non seulement tous les futurs infirmiers et infirmières qui bénéficieront de ce nouveau centre, mais également l’ensemble de la population du Québec par l’amélioration de la formation. Il s’agit d’une excellente nouvelle et d’un avancement significatif pour le milieu de la santé au Québec », conclut la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. 

Source : nouvelles.umontreal.ca