Scroll to top
fr

Portrait d’une infirmière de Placement Premier Soin

Mélissa Gagné, une infirmière heureuse et comblée!

Ce mois-ci, nous avons rencontré Mélissa Gagné, 29 ans, infirmière chez Placement Premier Soin depuis plus de deux ans. Originaire de Vallée-Jonction en Beauce, Mélissa nous explique pourquoi elle a choisi la pratique au privé et comment Placement Premier Soin lui a donné le « goût de continuer à être infirmière ». 

Mélissa GagnéPourquoi avoir quitté le système public?

« J’ai travaillé au CSSS Alphonse-Desjardins jusqu’en juillet 2018 en CHSLD et à l’urgence. Le système public m’a littéralement épuisé. On était constamment en manque de ressources lors de mes quarts de nuit. Le climat de travail était très difficile. Je me faisais appeler par mon numéro d’employé pour faire des temps supplémentaires. Pas par mon nom, par mon numéro! Je manquais cruellement de reconnaissance. J’ai même pensé tout quitter jusqu’à ce qu’une amie me parle du privé! » 

Qu’avez-vous découvert au privé?

« De la flexibilité et de la reconnaissance! Quand j’ai commencé en octobre 2018 pour Placement Premier Soin, j’avais déjà tenté l’expérience avec une autre agence. Mais Placement Premier Soin, c’est vraiment toute la différence du monde! C’est mon agence préférée… Je peux réserver les mandats qui m’intéressent sur une application accessible et novatrice. Je peux organiser mes quarts de travail comme j’ai envie. J’ai beaucoup de flexibilité pour gérer mon horaire et mes vacances. Je fais ce que je veux.

Je n’ai pas de comptes à rendre à des gestionnaires, je ne suis pas un numéro. Je me fais appeler par mon nom! À mon anniversaire, je reçois même un appel pour me souhaiter de bon anniversaire! Du jamais vu… Je n’ai jamais eu d’écoute comme ça, nulle part d’autre où j’ai travaillé. »

Vous travaillez dans quels départements ou spécialités?

« Au fil des années, je me suis spécialisée en CHSLD, à l’urgence et en médecine. Je fais des quarts de travail dans différents départements. J’ai droit à des formations complémentaires. J’ai l’opportunité de toucher à différentes spécialités. Mon travail n’est pas routinier et ma pratique n’est pas limitée. Je peux réellement me développer professionnellement! » 

Et la pratique concrètement, ça ressemble à quoi?

« Présentement, je travaille dans trois régions : en Gaspésie, à Québec et au Bas Saint-Laurent. La gestion des horaires se fait avec l’application. C’est vraiment bien organisé, c’est très facile. Je choisis un mandat et on me demande dans quel hôtel je voudrais aller. Quand j’arrive sur place, mon hôtel est déjà réservé et payé. Je ne m’occupe de rien. Je suis vraiment gâtée… En plus, mon kilométrage est payé. Si je vais à l’extérieur, c’est par choix! »

Le mot de la fin

« Avec Placement Premier Soin, je suis vraiment heureuse! J’ai le goût de continuer à être infirmière. Si je travaille entre 60 et 70 heures par semaine, c’est par choix. Ce n’est pas une obligation. J’aime ça être à l’extérieur, voir du monde, faire de la route! Travailler au privé, ça a changé ma vie! »

Si vous voulez partager votre expérience de travail avec vos collègues dans notre prochaine infolettre, veuillez communiquer avec nous à rh@premiersoin.ca.