Scroll to top
en fr

Les critères de l’échelle salariale pour infirmière

Plusieurs critères influencent l’échelle salariale des infirmières. Il est donc nécessaire de prendre en compte les différents facteurs afin de faire les bons choix en termes de stratégie financière et salariale.

L’âge et l’ancienneté : premiers facteurs de différenciation salariale 

L’âge et l’ancienneté sont des critères importants en termes d’échelle salariale pour les infirmières. L’expérience venant souvent avec l’âge, il est donc évident que plus on vieillit plus on gagne en ancienneté de travail, plus le salaire augmente. Quand on commence sa carrière, il est donc important de garder à l’esprit que le salaire va augmenter avec le temps, et parfois plus rapidement que l’on ne le pense. 

L’échelle salariale d’une infirmière est influencé par le lieu de travail 

L’échelle salariale varie également en fonction de la ville dans laquelle elle exerce sa profession. En effet, les salaires ne seront pas les mêmes si l’on travaille dans une grande agglomération ou une petite ville de campagne. Il existe également des disparités de revenus selon les régions. Au sein même du Québec, l’échelle salariale d’une infirmière ne sera pas la même si vous travaillez en Abitibi-Témiscamingue, dans le Bas-Saint-Laurent, ou dans le Centre-du-Québec. 

Les différentes catégories du travail d’infirmière

L’un des critères les plus déterminants est lié au métier dans lequel vous travaillez. En effet, être infirmière auxiliaire ou clinicienne n’apporte pas les mêmes revenus ou échelons salariaux. Les actes qui peuvent être pratiqués sont différents et cela joue sur la rémunération.

Cela s’explique par un niveau d’études et des diplômes différents :

  • Infirmière auxiliaire : Diplôme d’études professionnelles (niveau secondaire) en soins infirmiers
  • Infirmière : Diplôme d’études collégiales en soins infirmiers
  • Infirmière clinicienne : Baccalauréat en sciences infirmières
  • Infirmière praticienne spécialisée : Formation de deuxième cycle universitaire (spécialité)

De plus, la rémunération varie en fonction des actes réalisables, ce qui change en fonction de la profession. Ainsi, les infirmières peuvent réaliser des soins qui sont plus valorisés financièrement que les infirmières auxiliaires, par exemple.

D’autres critères entrent bien évidemment en jeu lorsque l’on parle d’échelle salariale pour les infirmières. La rémunération varie également selon le nombre d’heures travaillées, la possibilité d’avoir des primes et le choix d’assurance.

Travailler dans le secteur public ou privé?

L’un des critères essentiels quand on parle d’échelle salariale d’une infirmière se joue aussi entre le secteur public et privé. Les avantages ne seront pas les mêmes. Au public, le salaire d’une infirmière a le bénéfice d’être fixe et de bénéficier d’un fonds de pension gouvernemental. Cependant, les marges de progression sont souvent moins importantes. 

Si le secteur privé apporte à priori une certaine instabilité, il s’avère sur le long terme plus avantageux financièrement. Il permet une plus grande liberté d’investissement et permet de faire davantage fructifier son argent. Le privé offre aussi la possibilité de préparer et prendre sa retraite plus tôt sans être pénalisé.

Chez Placement Premier Soin, nous sommes là pour vous aider à faire les bons choix de carrière et vous accompagner dans votre processus de recrutement. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur les conditions salariales d’une infirmière au privé